Africa°SOUL.

Acculturation & Mimétisme

Acculturation & Mimétisme

C’est en écoutant les arguments et les prises de position des africains sur cette idée de nouvel ordre mondial qui s’installe de plus en plus (en tout cas dans les esprits), que je me retrouve à parler aujourd’hui de ce thème d’acculturation qui resurgit de temps à autres, sans que cette existentielle question soit traitée à fond, d’un point de vue africain en tout cas.

Bien évidemment je n’ai pas la prétention de détenir les réponses que cette interrogation peut susciter, je me permets simplement d’exposer ici les constats que je fais sur le sujet, en espérant que cela déclenche le débat et nous aide, à nous repositionner dans ce désordre mondial crée par les occidentaux, mais qui pourrait nous être salutaire si on y regarde de près.

Les Noix de Coco

À la faveur de l’élection présidentielle en France, j’ai pu donc faire le constat par exemple que certain de nos frères et sœurs africains à la nationalité française se sont montrés plus royaliste que le roi. En effet, certain plus français qu’africains dans leurs prospectives, ont opté pour le candidat qui selon eux leur donnera le plus d’assurance de demeurer français et bénéficier de tous les avantages qui vont avec. D’autres en revanche, parce que leur avenir se trouve plus dans leur patrie d’origine, et parce qu’ils sont mieux que quiconque, conscients de l’impact qu’a l’élection du président de la France sur le sort de l’Afrique (Francophone), ont plutôt opté pour un candidat susceptible d’influer plus positivement sur cette donne.

Avant que d’aller plus loin, il est important de souligner qu’a aucun moment je ne leur fait le reproche de ce choix qui est l’expression légitime de ce droit démocratique, en revanche, je comprends mal l’hypocrisie dont ils font montre quand il s’agit de défendre les intérêts de leur pays d’origine, comme cela s’est manifesté en la personne de Tanguy David, qui fut la personnification même de cette ignominie que beaucoup cachent sous diverses formes. Ok, je le concède, Tanguy David est le cas le plus extrême qu’il nous a été donné de voir, mais ils sont nombreux dont les arguments (quand vous les entendez se défendre) vont à l’encontre de leur choix, qui à mon sens, reflètent plus leur égoïsme en ajoutant pour quelques-uns d’entre eux, sur leur trouble de la personnalité, plutôt qu’une expression de leur honnêteté intellectuelle.

Il est aussi triste de voir que plus qu’une acculturation, certain parmi ces africains de France souffre plutôt d’une des formes les plus sévères de cette tare sociétale qui n’est autre que de la déculturation.

Un bon nombre d’entre eux, pour cacher ce manque de probité vous diront qu’ils ont voté au centre (la droite modérée en vérité) pour protéger l’avenir de leurs enfants nées en France ; avenir qui selon eux se trouve plus dans l’hexagone qu’en Afrique. Et c’est en cela même qu’ils ajoutent un peu plus à cette confusion subconsciente qui les assaille, dans ce sens qu’ils font des choix pour des enfants noirs d’origine africaine dont l’avenir n’est en rien assuré dans un pays de blancs, où le racisme ne faibli pas, sur un socle d’inégalités sociales grandissantes. Se rendent t’ils seulement compte qu’à opérer des choix qui risquent de détruire d’avantage l’Afrique, ils assombrissent plus le futur de cette progéniture qui aspire à venir un jour sur un continent qui leur appartient tout autant, et qui ne demande qu’à les accueillir à bras ouverts et sans aucun préjugé si et seulement si leurs parents songent à poser des actes qui transformeront ce pays en une terre aussi belle que la France ?

Ces parents ”coconuts” ( comme on les appelle ici en Afrique du Sud), c’est à dire noir de l’extérieur et blanc à l’intérieur comme la noix de coco, doivent savoir que c’est en Afrique que cet arbrisseau pousse le mieux.

Les Pôles sont en train de bouger

Par le travail et la lutte contre toutes les formes de colonisations, la Chine s’est sortie du tiers-monde pour émerger aujourd’hui à la deuxième place de l’économie mondiale. Le monde bouge et les pôles aussi, et nul ne sait où se trouvera le centre de la terre demain, c’est pourquoi il ne faut pas rater cette belle opportunité qui s’offre à l’Afrique pour changer son destin, et cela commence par des choix en apparence anodins comme l’élection d’un président en occident à qui nous avons jusques ici donner peut être sans le savoir, le combustible pour bruler nos économies et nos sociétés tandis que s’effondre les leurs.

La crise en Ukraine nous permet aujourd’hui de rebattre les cartes et nous invite nous africains à faire attention aux choix de vies que nous planifions, parce que nos décisions auront un fort impact sur la construction du futur.

Nous sommes des noirs, africains et d’origine africaine, et c’est ainsi que le reste du monde nous voit ; penser autrement ne changera rien à cette réalité que nous devons accepter, non pas comme une fatalité, mais bien plutôt comme une richesse sur laquelle nous devons bâtir l’avenir de nos enfants. Parce que c’est conscient de nos forces et faiblesses que nous pourrons accepter les sacrifices à consentir pour créer un monde plus juste.

Sans avilir ni asservir personne, nous démontrerons ainsi à tous (s’il faille vraiment démontrer) que nous ne sommes que la couleur primaire à partir de laquelle tous les autres mimétismes de la race humaine ont vu le jour.

https://www.facebook.com/watch/?v=570658477003653&ref=sharing

Share this post

%d bloggers like this: